Evaluations Google
4.6
Basé sur 64 avis

Dix plus importants problèmes rencontrés au cours de l’inspection d’un nouvel immeuble en copropriété

Combien de professionnels participent à la construction ou la rénovation de votre nouvel immeuble en copropriété?

Eh bien, il faut un concepteur, un architecte, des techniciens, un encadreur, un plombier, un ébéniste ou un installateur, un maçon, un soudeur, un finisseur de cloisons sèches, un peintre, un tuyauteur, un ferronnier, un menuisier, un verseur de béton, de nombreux chefs de chantier, des ouvriers, des apprentis et bien encore.

Mais les seules personnes avec qui vous êtes en contact sont l’agent immobilier ou le représentant de ventes du projet, la banque, les amis et la famille et votre inspecteur résidentiel — la seule personne capable de juger de façon impartiale les travaux effectués sur l’immeuble en copropriété.

Il est extrêmement important de faire inspecter votre propriété par un inspecteur résidentiel qualifié avant d’accepter l’habitation dans l’état où elle se trouve. Tant de personnes ont participé au projet qu’il est normal que des défauts puissent apparaître.

mose-inspection-douche

Est-ce que la peinture était encore humide sur les murs lorsque le calfeutrage devait être appliqué dans la salle de bain? Cela a peut-être été le cas et par inadvertance le calfeutrage n’a jamais été appliqué. Peut-être que le concepteur n’a pas discuté avec la compagnie de chauffage de la taille de l’unité qui devait être installée? Est-ce qu’un apprenti a cogné le rebord de l’armoire qu’il était en train d’installer et qu’il ne s’en était peut-être même pas rendu compte?

Ce sont toutes des erreurs humaines et votre immeuble a été construit par une équipe de personnes à qui il arrive de faire des erreurs.

Liste des 10 principaux problèmes d’inspection qui surviennent avant ou après la livraison d’un immeuble en copropriété :

 

  1. Le calfeutrage des portes de douche en verre n’a pas été effectué — Vous vous retrouvez avec un plancher de salle de bain humide et glissant.
  1. L’évier n’a pas de siphon en P — Les odeurs d’égout pourraient se répandre dans votre habitation. Quelle horreur!
  1. Le joint de carrelage n’a pas été appliqué — cela pourrait provoquer des fuites d’eau à l’étage en dessous et vous pourriez avoir à refaire le carrelage dans un an ou deux pour réparer les dommages qui ont été causés.
  1. La cuvette est branlante — instable et problématique.
  1. Les armoires de cuisine sont endommagées — Vous payez le prix fort pour un nouvel immeuble en copropriété. Les armoires devraient être en parfaite condition.
  1. Erreur dans le recouvrement du plancher — oups! Il y a un panneau de bois d’érable sur votre plancher de bois de chêne. Et il se trouve juste en face du canapé… là où vous ne pouvez pas manquer de le remarquer tous les jours.
  1. Les balustrades sont branlantes — Vous ne voulez pas vous trouver en danger lorsque vous vous rendez sur la terrasse. Peut-être que d’autres balustrades du bâtiment sont également instables?
  1. Il n’y a pas de dénivellation entre la porte et la terrasse — lorsqu’il pleut, vous ne voulez pas que l’eau accumulée sur la terrasse s’infiltrer dans votre logement. La terrasse devrait être plus basse que la porte.
  1. La hotte de ventilation ou la ventilation de la salle de bain n’a pas été correctement installée — Ce sont des éléments fondamentaux de la ventilation.
  1. Le réservoir d’eau chaude est inaccessible ou mal installé — Un réservoir d’eau chaude conventionnel doit être changé tous les 10 à 13 ans. Nous avons vu de tout, allant d’une centrale de traitement d’air installée en face d’un chauffe-eau à un système de condensation rouillé en raison du réservoir d’eau chaude installé juste en dessous. Chacun de ces scénarios peut causer des problèmes dans un proche avenir.

 

De nombreux professionnels avec en commun une vision étroite 

Les problèmes sont parfois causés par une conception défectueuse ou par une installation effectuée par un professionnel qui n’a pas une bonne vue d’ensemble de la situation. Chaque professionnel fait son travail de façon méticuleuse, mais n’est pas toujours conscient des répercussions que pourrait avoir son travail sur les autres travaux effectués dans l’immeuble.

 

Est-ce que votre nouvel immeuble en copropriété fait partie d’un vieil immeuble?

Comme il est fréquent de nos jours, le système de plomberie de votre nouvel immeuble en copropriété entièrement rénové a été modernisé et remplacé par du cuivre, mais qu’en est-il de l’immeuble au— dessus? Dans un bâtiment qui date de 1927, il y a de bonnes chances que le système de plomberie soit en acier galvanisé, plus sujet aux fuites. Il est préférable de vérifier ce qui se passe autour de votre unité dans le bâtiment afin d’éviter d’éventuels problèmes de fuites de tuyaux provenant de l’unité située au-dessus de vous.

 

Rapport du Conseil d’administration de l’immeuble en copropriété

Sachez que vous avez le droit d’examiner le compte-rendu de la dernière réunion du Conseil d’administration pour voir s’il y a des problèmes qui sont actuellement en discussion. La dernière chose dont un nouveau propriétaire d’un immeuble en copropriété a besoin est une importante réparation qui doit être effectuée juste au moment où il se prépare à en prendre possession. Ou, pire encore, une importante dépense ajoutée aux frais habituels en raison d’un problème préexistant. Informez-vous avant de déménager dans votre nouveau logement! Cela pourrait vous éviter de nombreuses surprises désagréables.